05/01/2006

...

tes fenêtres sont des guillotines. j'y plonge sans retenue l'étendue de mes vues.


21:09 Écrit par m.o.t.s | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires


Des fenêtres qui (dé)coupent le paysage en formes géométriques arbitrairement cadrées...

b.

Écrit par : bergm4n | 05/01/2006

Les commentaires sont fermés.